Message
  • FC DEBUG_MOBILE: Added JS code to detect and set screen resolution cookie
Imprimer

Atelier de fabrication d’abris à insectes

Pour attirer les insectes, fort utiles au jardin, rien de tel que d'y installer des abris à insectes !

M. et Mme Marlot de Buire ont accueilli mercredi 19 avril un atelier organisé par le CPIE de l'Aisne en partenariat avec la Communauté de communes des Trois Rivières. Ce fut l'occasion d'apprendre à fabriquer des abris à insectes en famille.

DSCN1089Le but des abris à insectes est d'offrir un refuge aux auxiliaires du jardin : bourdons, guêpes, papillons et autres pollinisateurs, coccinelles, chrysopes et autres prédateurs naturels des nuisibles du potager et du verger.

Pour accueillir différentes espèces d'insectes dans son jardin, il faut fabriquer plusieurs types d'abris, adaptés à chaque espèce et non pas un seul hôtel à insectes. En effet, les hôtels à insectes généralement vendus dans le commerce regroupent en un seul lieu les différents types d'abris : fagots, bois troués ou fendus, mais ils ne sont en réalité pas adaptés pour abriter les différents insectes. Chaque espèce a besoin d'un milieu différent à l'ombre ou au soleil, dans le jardin ou en hauteur, ...

L'idéal est donc de créer plusieurs petits abris que l'on disposera dans différents endroits au jardin.

 

 

Lors de l'après-midi, trois petits ateliers ont été proposés :

DSCN1109

 

La fabrication d'un fagot de tiges pour les hyménoptères (petits insectes à ailes, l'abeille sauvage, etc.)

 

Le matériel :

Une petite scie, du fil de fer et des tiges récemment coupées (tubes de renouée, sureau, bambou, topinambours). Les insectes vont venir s'installer dans les tubes et manger la moelle de certaines tiges.

La fabrication :
• Couper plusieurs morceaux de différentes tiges d'une quinzaine de centimètres.
Attention : il faudra que l'un des côtés soit bouché pour que les insectes viennent s'installer. Pour le bambou, il faut couper juste après un nœud. Pour les tiges à moelle (sureau, topinambour, ...) les insectes se chargeront de creuser à l'intérieur.
• Les rassembler en un petit fagot
• Les lier avec du fil de fer
• Mettre le fagot entre deux branches d'un arbre (idéalement des arbres fruitiers) ou sur une poutre ou un élément isolé.

DSCN1104

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN1112

Un pot pour accueillir coccinelles et perce-oreilles

Le matériel :
Un petit pot en terre cuite ou en plastiques (à yaourt qu'il faudra percer au fond), de la paille, un morceau de grillage à poules, du fil de fer.

La fabrication :
Couper un morceau de fil de fer assez long et le passer dans le trou, faire une boucle avec le fil de fer qui dépasse pour pouvoir accrocher le pot et laisser dépasser l'autre partie du pot,
Remplir le pot de paille sur les ¾ de la hauteur en faisant attention de laisser passer le fil de fer,
Mettre le grillage à poules pour empêcher que la paille tombe,
Fixer le grillage à poules avec le fil de fer dépassant.
Il n'y a plus qu'à fixer le pot en hauteur, à une branche d'arbre par exemple. Dans les arbres fruitiers, les coccinelles viendront se nourrir des pucerons et autres insectes nuisibles.

 

 

 DSCN1100Un morceau de bois troués pour les abeilles solitaires

Le matériel :
Un petit rondin de bois d'une dizaine de centimètres de diamètre, une perceuse avec un ou deux forets.

La fabrication :

Percer des trous d'un côté du rondin de bois sur 5 à 10 cm. Les trous doivent faire de 8 à 10mm.
Le rondin de bois pourra être attaché sur un piquet de clôture ou de petits troncs d'un arbre.

 DSCN1083

 

Les petits comme les grands ont pu concevoir leurs abris pour les installer dans leurs jardins.